Cap Afrique Mahdia : la porte punique qui s’ouvre sur la méditerranée

Fidèle à sa vocation, Trendy Magazine soutient toutes les initiatives et actions de valorisation du riche patrimoine de la Tunisie qui contribuent à renforcer son attractivité.

 

L’exemple nous vient aujourd’hui de la ville de Mahdia qui s’appelait « Jemma » puis « Aphrodisium » (à partir de 1450 avant Jésus Chris), où un groupe de jeunes se sont investis à leur manière et avec passion pour nous faire connaître l’extrême pointe de Cap Afrique où sont taillés, sur les rochers brisant les vagues de la mer, des tombeaux phéniciens.

 

Le Cap Afrique est un cap du littoral tunisien relevant de la municipalité de Mahdia abritant la fameuse forteresse ottomane de « Borj El KEBIR », érigée en 1595 et à l’extrême pointe du cap se trouvent les nécropoles phéniciennes dont 53 tombes puniques apparentes.

 

 

Ces vestiges funéraires ont attiré l’attention des chercheurs de divers horizons témoignant du chapitre punique de Mahdia et sa région.

Sans oublier que « l’épave de Mahdia », qui date du 1er siècle avant J.C., chargée d’objets d’art athéniens, a été retrouvée au XXème siècle, vers 1907, à six kilomètres au large de Mahdia devenant ainsi l’un des plus riches sites de l’archéologie sous-marine de Tunisie.

 

Cette action innovante, nous confirme que notre patrimoine en général peut être source d’expériences originales parfois insolites à vivre seul ou en groupe, offrant un regard neuf sur les richesses tangibles et intemporelles.

 

Par ailleurs, ce patrimoine laissé à l’abandon face aux effets dévastateurs de la mer nécessite une action de restauration et de sauvegarde.

A.A