Espagne : Des experts internationaux appellent à un débat ouvert basé sur la science pour lutter contre le tabagisme.

 | Trendymagazine
THR Summit Spain 2023

• Les experts nationaux et internationaux présents à la réunion relative à la réduction des risques tabagiques en Espagne (THR Summit Spain 2023) défendent les données scientifiques existantes autour de la réduction des méfaits du tabagisme.
• Ils rappellent comment des pays, tels que le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande, intègrent ces outils dans leurs plans anti-tabac.

Madrid : Lors de l’ouverture du « THR SUMMIT SPAIN 2023», le docteur Fernando Fernández Bueno, porte-parole de la Plateforme pour la réduction des méfaits du tabagisme et chirurgien oncologue à l’hôpital Gómez Ulla, a déclaré que « Il est plus que jamais nécessaire d’ouvrir un débat sur la manière de progresser dans la lutte contre le tabagisme. Il est important de ne pas stigmatiser ou interdire ceux qui ont des points de vue différents, comme cela a été fait récemment ».
Le premier panel, intitulé « Preuves scientifiques sur la réduction des méfaits du tabac, que savons-nous à ce jour ? », a été animé par le Dr Karl Fagerstrom, fondateur de la Society for Research on Nicotine and Tobacco (SRNT) et créateur du test de Fagerstrom utilisé quotidiennement dans les cliniques de sevrage tabagique du monde entier.
Au cours de la discussion, les dernières avancées scientifiques en matière de produits de réduction des dommages liés au tabagisme ont été présentées. Ces découvertes, étayées par des preuves solides, confirment que ces produits sont nettement moins nocifs que le tabagisme, qu’ils aident à sevrer et qu’il n’y a pas de risque de passerelle vers le tabagisme chez les jeunes. En ce qui concerne ce qui pourrait être fait en Espagne, le Dr Karl Fagerstrom a déclaré que « le gouvernement doit réglementer de manière raisonnable, écouter les opinions de l’ensemble de la communauté scientifique, et examiner tous les produits ayant le potentiel de réduire les dommages liés au tabagisme, sans crainte».
Le deuxième panel a été organisé sous le titre « Une stratégie urgente pour une génération sans fumée. Conséquences du déni de la science de la réduction des méfaits du tabagisme par les autorités». Au cours de cette discussion, les experts ont analysé les dernières données sur le tabagisme présentées dans ‘enquête EDADES 2022 qui montrent, sans aucun doute, que les taux de tabagisme continuent d’augmenter après 20 ans et deux lois anti-tabac. Dans ce sens, ils ont souligné la nécessité de nouvelles approches, tant dans les soins de santé que sur le plan politique. Pour les spécialistes, ces nouvelles approches devraient envisager de nouveaux outils pour offrir des solutions plus efficaces et réalistes aux fumeurs adultes en Espagne, où il y a environ 10 millions de fumeurs.
Le Dr Fernández Bueno a clôturé la réunion. Lors de son allocution, il a souligné l’engagement de tous les membres de la Plateforme et des médecins et scientifiques ayant participé à la conférence dans la lutte contre le tabagisme. « Tous ceux qui ont participé à cette conférence ainsi que ceux d’entre nous qui font partie de la Plateforme sont ici pour aider et, à cet effet, nous nous mettons à disposition des autorités dans la lutte contre le tabagisme », a conclu le Dr Bueno.